- "REVEILLE..."

L’écriture et la peinture sont mes thérapies. Lors de passages douloureux de ma vie, les guerres – j’en ai vécu deux -, la perte d’êtres chers, les préoccupations du moment … j’écris ou je peins. Ainsi, ayant couché sur papier ou toile ce qui perturbe ma vie, mon esprit, ma santé, je me libère de ces évènements et apaise mes révoltes. Mais je n’oublie pas. Non ! Je déleste.

C’est ainsi que je pose un regard critique et objectif – je pense – sur la société. L’être humain me fascine par son pacifisme, celui de l’immense majorité des peuples de la Terre ; me déçoit par sa cupidité, celle d’une minime frange « décidante » de la population. Ma peinture retrace donc les passages successifs de ma vie devant des faits agréables, paisibles, mais aussi choquants , brutaux, méchants, insupportables.

Je m’insurge contre la globalisation voulant que tout entre dans un moule pré-établi , que nos cerveaux soient formatés, je me choque contre l’uniformisation des goûts, des odeurs, des couleurs, des pensées… je me révolte contre la mondialisation qui atteint le moindre petit coin de la planète, contre le mondialisme imposant sa mainmise sur tous les pays, je m’indigne contre l’exploitation à outrance des ressources de notre mère la Terre, je me froisse contre les ingérences de certains pays dans la vie, la gestion, l’organisation d’autres états, je m’irrite quand je perçois une quelconque injustice.

Tout cela je l’exprime sur mes toiles qui me permettent de décrire mon désaccord , de soulager mes peines, de confirmer mes désappointements, de publier mes mécontentements successifs. Persuadé que le pacifisme, l’altruisme, le respect de l’autre, la convivialité, l’entraide, la solidarité sont innés chez l’être humain, je suis convaincu que ces qualités s’altèrent au contact de l’histoire de nos sociétés et de l’éducation qui génèrent des loups cupides affamés de pouvoir pécuniaire que je n’accepte pas. L’image de la réussite : c’est l’argent. Qui est riche a réussi. Tout s’achète, tout se vend. Les transactions se négocient avec du papier imprimé ou de la monnaie virtuelle.

Les prétentions de nourrir la planète avec des OGM, de préserver l’écosystème qu’ " ils" saccagent à tour de bras, de manger bio en modifiant les normes du bio afin d’apposer l’étiquette voulue, d’économiser l’énergie alors que tout est fait pour que la consommation soit au maximum, de réduire la pollution alors qu’"ils" s’arrogent le droit de brûler pneus et détritus dans "leurs" usines… Tout est faussé par le seul but qu’ "ils" ont en tête : l’appât du gain ; ce que je ne peux tolérer.

Pour une fois, j’utilise ce mot à bon escient car je me targue de n’être pas tolérant. Non, je ne suis pas tolérant . Tolérer a une connotation négative ; tolérer ce n’est pas accepter l’autre tel qu’il est, mais le supporter voire le subir avec ses idéaux différents des nôtres qui seraient – je le suppose – des vérités. Non, je ne suis pas tolérant ; je suis respectueux. Mais j’en exige la réciprocité.

Respectueux des différences, des coutumes, des opinions d’autrui, respectueux de la grande majorité des humains de notre planète qui se laissent mener comme des agneaux. J’espère par le biais de mes peintures défendre ces gens que j’aime et qui ont besoin de sérénité, d’amitié et non de compassion et de fatalisme. Je voudrais par cette exposition supprimer chez le visiteur le défaitisme et raviver en lui la solidarité. Je ne suis pas seul ; nous ne sommes pas seuls.

« Réveille… » devrait permettre à chacun de se rendre compte qu’il n’est pas seul à s’insurger et ou à lutter,

« Réveille… » - je l’espère – ouvrira les yeux de ceux qui doutent encore que la paix mondiale soit possible ,

« Réveille… »- mon exposition - donnera la parole à chaque visiteur, comme elle le fit en 2008 dans ma galerie d’art de Franklin,

« Réveille… » - je le souhaite – vous raliera aux mouvements mondiaux qui s’amplifient.

Cette exposition qui se voulait et se veut toujours itinérante, entâme son premier déplacement à Huntingdon. Je lui souhaite de poursuivre ses voyages. Je vous présente ici la série de toiles qui se sont accumulées au fil des ans et qui ont un lien commun. Ce lien, je le donne dans un document qui accompagne  l'exposition présentée

 10 rue King , Salle Langevin à HUNTINGDON . Qc . J0S 1H0

            DU 25 MAI AU 15 JUIN 2014 .

André Librex

Notez : Cette exposition se poursuit jusqu'à fin août.

ENTREE LIBRE :  sur réservation au 450 264 5411 , poste 243